Home > Elections > au Grand Conseil 2022

Elections au Grand Conseil 2022

Grossratswahlen 2022
Samuel Kullmann, Jakob Schwarz, Johann Ulrich Grädel, Ernst Tanner, Katharina Baumann (v.l.)

Le 27 mars 2022 auront lieu les élections générales pour le Grand Conseil et le Conseil de gouvernement. Les 5 membres du groupe parlementaire UDF sont prêts à se maintenir pour une nouvelle législature. Ils donnent ici des informations sur la manière dont ils façonnent et vivent leur travail politique et sur les raisons qui les motivent à rester en poste.

 

Jakob Schwarz, Katharina Baumann, Johann Ulrich Grädel, Ernst Tanner, Samuel Kullmann

J'ai porté une attention particulière à ces questions au cours des trois dernières années :

Jakob Schwarz (JS) : En tant que membre de la Commission de la santé et des affaires sociales, je suis constamment impliqué dans les questions de ce domaine. En tant que chef du groupe parlementaire, je suis impliqué dans plusieurs autres commissions et comités ; de la préparation organisationnelle de la session aux entretiens pour les élections des juges.

Katharina Baumann (KB) : Mes principaux sujets tournent autour des questions d'énergie, d'éducation et de sécurité. En tant qu'épouse, mère et grand-mère, j'aime aussi défendre des valeurs.

Johann Ulrich Grädel (JUG) : L'argent fait tourner le monde. C'est pourquoi je veille toujours, au sein de la Commission des finances, à ne pas endetter davantage le canton de Berne. Je suis souvent la voix décisive - c'est encourageant.

Ernst Tanner (ET) : Les directions qui me sont attribuées dans notre groupe sont l'économie et l'agriculture, ainsi que la construction et les transports. Dans ma vie professionnelle, je travaille avec des agriculteurs et dans la construction. Cela me donne la référence pour pouvoir mieux apprécier ces sujets à partir de la pratique.

Samuel Kullmann (SK) : J'ai notamment fait campagne pour la lutte contre la traite des êtres humains, soulevé la question des risques et du droit de regard des communautés et de la population sur les communications mobiles 5G, et me suis engagé pour la promotion de la santé et le renforcement de la prévention.

Je ferais la différence là-bas :

JS: L'exonération des dameuses de la taxe sur les véhicules à moteur a été obtenue après tout avec un peu de patience. L'equité dans la fixation des valeurs officielles doit être révisé grâce à ma motion, qui a été adoptée.

KB: Je viens d'avoir du succès avec le sujet de la mobilité de l'hydrogène. Une déclaration de planification sur la stratégie énergétique élaborée par l'UDF a été adoptée. Cela a donné lieu à deux motions de différents partis, que j'ai pu aider à formuler.

JUG: J'ai la réputation de rester en un mot. Ce faisant, je contribue à rendre le Conseil un peu plus efficace.

ET : J'étais co-moteur de la motion "Plus de fermeture de bureaux de poste". La question devait être discutée lors de la session d'hiver 2020 et a été reportée à la session de printemps 2021 par manque de temps. À mon grand étonnement, la motion a été adoptée à une nette majorité. Malheureusement, il n'y aura guère de changement de situation à la Poste. Cependant, il était important pour nous de prendre en compte le mécontentement de plusieurs clients de la poste.

SK: Après plusieurs années, le Grand Conseil s'est à nouveau penché sur la question de la lutte contre la traite des êtres humains dans le canton de Berne. J'ai notamment abordé le problème croissant de la criminalité des lover boys, à la suite de quoi le département de l'éducation et de la culture a renforcé son travail de prévention dans ce domaine et s'efforce de sensibiliser les écoles et les enseignants à cette question.

Je veux poursuivre ces préoccupations au Grand Conseil ou en introduire de nouveaux :

JS: Je suivrai de près l'évolution du mandat mentionné concernant l'évaluation officielle et veillerai à ce que la mise en śuvre ne soit pas mise en veilleuse.

KB: Je continuerai certainement à me préoccuper des questions énergétiques. L'énergie est précieuse et de valeur, elle façonne nos vies et nous voulons assumer la responsabilité de la création. L'UDF peut contribuer à façonner la politique en proposant des solutions indépendantes et ciblées.

JUG: Les finances sont mises à rude épreuve par Corona. Nous devrons certainement élaborer un programme d'austérité.

ET: Je continuerai à défendre le droit et la justice. Si j'ai l'intention de faire une nouvelle proposition, j'en discuterai d'abord avec le groupe.

SK: Beaucoup trop d'enfants et de jeunes continuent d'être victimes d'abus sexuels. La "pornofication" de la société contribue massivement à ce problème. Je ferai campagne pour une meilleure prévention et protection des jeunes.

C'est une expérience agréable que j'ai eue récemment dans mon travail politique :

JS: Il est toujours possible de former des alliances entre partis pour obtenir quelque chose sur le plan politique.

KB: Grâce à une ouverture personnelle et aussi à une certaine espièglerie, une confiance généralement bienveillante s'est développée à mon égard. Dans ces conditions, il est bon de donner un visage à l'UDF.

JUG: A Huttwil, nous avons une zone 30 km/h dans le Städtli sans passages pour piétons. Ce n'était pas idéal pour les écoliers et les personnes âgées. Grâce à un appel téléphonique à la bonne personne, un passage piéton a pu être réalisé rapidement et sans complications.

ET: Dans deux projets de construction différents en 2020, les négociations dans le cadre du processus de permis de construire ont achoppé en raison des points de vue divergents d'un groupe de spécialistes et du propriétaire du bâtiment. Dans les deux cas, nous avons pu trouver une solution viable pour les deux parties avec les bureaux concernés et les constructeurs sur place. Les deux familles étaient reconnaissantes de mon soutien.

SK: Au cours de la crise Corona, les incertitudes étaient nombreuses, différents camps sont apparus avec des points de vue extrêmement différents et une profonde méfiance les uns envers les autres. J'ai l'impression que je peux toujours faire de la médiation.

Une " leçon d'instruction ", du Grand Conseil :

JS : Au début de mon mandat au Grand Conseil, il y avait un ou deux votes que je ne formulerais pas de la même manière aujourd'hui.

KB : Le groupe UDFest bien intégré au Conseil. Nos cinq voix sont importantes, souvent majoritairement décisives et nous sommes perçus avec nos valeurs. Cependant, de nombreux médias gardent systématiquement le silence sur nous. Je pense que c'est très dommage car cela nous rend invisibles aux yeux du public.

JUG : Vous ne pouvez avoir votre mot à dire que si vous êtes bien préparé. Mais ce sont les votes qui comptent, pas les nombreux mots.

ET : En 2013, j'ai fait le nécessaire pour que de nombreux propriétaires puissent simplifier la transformation de vieux bâtiments avec une motion adoptée au Grand Conseil - qui a également été saluée par plusieurs personnes. Toutefois, certaines personnes m'ont également fait part de leur mécontentement en des termes très clairs et continuent de me reprocher cette situation. "Faire ce qui est juste pour tout le monde est une chose que le Grand Conseiller Tanner ne peut pas faire non plus."

SK : J'ai clairement été rabroué par un certain nombre d'avances. À l'avenir, je prévois d'accorder encore plus d'attention à un large soutien politique des partis et d'associer l'administration et les membres du gouvernement à l'élaboration des propositions chaque fois que cela sera possible. De cette manière, j'espère avoir plus de chance de trouver une majorité de préoccupations au Grand Conseil.

Je suis donc heureux de me représenter aux élections du Grand Conseil en mars 2022 :

JS : Même si c'est souvent un grand défi pour moi de tout concilier, j'aime m'engager politiquement dans ce canton. Il y a beaucoup de contacts personnels et je ressens également une grande appréciation au sein du Grand Conseil.

KB : L'expérience au sein du Conseil et aussi de la Commission de sécurité me donne une base que je voudrais continuer à contribuer et à investir dans le futur.

JUG : Comme j'ai transmis l'entreprise à la jeune génération, je trouve plus de temps pour m'engager en politique. Je veux m'engager pour le bien du peuple et des petits-enfants.

ET : Je veux continuer à aider à utiliser la marge de manśuvre existante dans les procédures de permis de construire pour les constructeurs, également dans les régions rurales. Tous ceux qui veulent construire quelque chose doivent être traités de la même manière, en fonction de leur zone.

SK : Le travail en tant que membre du Grand Conseil est très varié et passionnant. J'apprécie les différentes possibilités qui s'offrent à nous de participer à l'élaboration de la politique du canton de Berne.

 

Impressum

traduit par M. Kronauer; interview originalement en allemand dans le numéro 4 (avril 2021) du Standpunkt, espace du Caton de Berne


UDF CANTON DE BERNE
Erlenauweg 17
3110 Münsingen
T 031 991 40 40
info@be.edu-schweiz.ch