Newsdetail

«Le monde de la finance est dans une impasse»

Politlunch UDF Thoune

Foto: Trois partis travaillent ensemble pour plus de responsabilité (de gauche à droite): Jonas Baumann-Fuchs (PEV), Alois Studerus (PDC), Susanne Gygax (PEV), Vreni Schneiter (UDF), Konrad Hädener (PDC), Manfred Locher (UDF).

 

«Le secteur de la finance est de plus en plus déconnecté de l’économie réelle. Les marchés financiers sont manipulés », a souligné le Professeur Mark Chesney lors du Politlunch du PEV, de l’UDF et du PDC à Thoune. L’index des valeurs relatif aux acteurs respectifs est décisif.

 

«La banque d’investissements Lehman Brothers obtenait d’excellents résultats et le titre de . Tout semblait parfait», observa rétrospectivement le mathématicien et docteur en science économique. Et aujourd’hui ? «Les dettes des grandes banques sont disproportionnées, la valeur nominale de leurs produits dérivés, gigantesque.» La fête de l’oligarchie des finances continue.

 

Chesney voit un risque énorme dans le secteur bancaire parallèle, particulièrement opaque et doté d’un pouvoir inquiétant. Autre phénomène : le CDS (Credit-Default- Swaps), une sorte d’assurance perte de crédit et, de plus en plus, une sorte de «pari» sur la faillite de l’emprunteur. Chesney : «Pour toute perte relative à cette <économie de casino> les contribuables auraient à payer.»

Un index des valeurs est crucial

Lorsque la devise «optimisation du profit à tout prix» s’applique, «l’ensemble de l’édifice peut à tout moment s‘effondrer.» L’index des valeurs de chacun des acteurs est décisif.

 

La faillite de Lehman Brothers est synonyme de fiasco d’un système financier de casino dans lequel le profit passe avant la responsabilité. Valable également pour 2019 : «Nous sommes dans une impasse.» C’est pourquoi l’un des principes auquel on ne doit pas toucher est que «chacun doit savoir ce qu’il ne doit jamais faire».

 

Thomas Feuz, impulsion no.1 - janvier 2019