Home > Positions > Engagement de l'UDF (participatif)

L'engagement de l'UDF (participatif)

... dans le Grand Conseil

Interventions

 

 

*****

Pas de contrôle du financement de la politique

Le Grand Conseil du canton de Berne a refusé la demande de rendre publique le fi nancement des partis et des comités politiques.

 

En réponse à une motion, le Conseil exécutif du canton de Berne a fourni un rapport au sujet de la transparence du financement des groupes politiques. Cette motion demandait l’introduction d’une obligation de transparence qui aurait obligé tous les partis, les autres acteurs politiques et tous les candidats aux élections à déclarer ouvertement leurs sources de financement, particulièrement les dons, ainsi que leurs dépenses de campagne lors d’élections ou de votations. Le Conseil exécutif a alors démontré que seul un système complet assorti de contrôles et d’instruments de sanction rendrait la transparence réelle. Des diffi cultés pratiques sont à redouter du fait du grand nombre de personnes à contrôler si une telle réglementation veut avoir un eff et. Ainsi, en plus des partis eux-mêmes, des comités spontanés et, lors des élections au Grand Conseil, plus de 2000 candidats devraient être recensés et contrôlés. On rencontrerait aussi des difficultés de définition du «financement politique» et de ce qui ne l’est pas. Y a-t-il «financement», par exemple, lorsqu’un syndicat ou une fédération délèguent quelqu’un pour un travail politique? Le Conseil exécutif a demandé de renoncer à une réglementation cantonale. En majorité, notre fraction s’est mise d’accord sur cette position et a voté avec la majorité du parlement contre des entraves supplémentaires. En eff et, nous craignons une surcharge administrative et n’y voyons pas de grand avantage pour les électeurs. Les citoyens pourront de toute façon se prononcer sur ce sujet lors de l’initiative fédérale sur la transparence.

 

Jakob Schwarz, représentant de l’UDF au Grand Conseil du canton de Berne (texte traduit)| impulsion no. 5, novembre 2018

 

*****

Consultations

Des procédures de consultation sont organisées pour les révisions de la Constitution, les lois, les arrêtés de principe du Grand Conseil, les textes ayant des répercussions importantes sur les communes ainsi que dans les cas prévus par le droit cantonal. Les autorités cantonales, les communes, les Eglises nationales, les partis politiques, les associations patronales, les syndicats et d’autres milieux intéressés sont conviés à participer à ces procédures. En outre, toute personne a le droit de participer à une procédure de consultation et de donner son avis.

Vers les consultations par l'UDF du canton de Berne

... en Suisse et partiellement dans la région du Jura Bernois

 

... partiellement dans les autres régions du canton de Berne

par ici, en allemand

 

Voir aussi

nos sujets principaux